Futurs diplômés de santé environnement, cela vous concerne !

 

 

.......................................................................

 

 

CONGRES SFSE 2020 

Le 11e congrès annuel de la SFSE devant avoir lieu initialement à Lille sera organisé pour la première fois en version 100% digitale ! 

Ce nouveau format de congrès a quelques peu modifié le programme annoncé en début d'année pour tenter de vous offrir une expérience au plus proche de nos congrès organisés en présentiel tout en ayant la possibilité de toucher un public international francophone le plus large possible. 

Le conseil scientifique et le comité d'organisation ont pris la décision d'organiser l'événement sur 5 demi-journées (du 16 au 20 novembre 2020) avec un accès à la plupart des conférences en streaming à compter du 9 novembre.


Nous vous remercions par avance pour votre compréhension et votre soutien.

 

.......................................................................

 

 

Atelier complémentaire N°1 

17 novembre 2020 - 9h30 à 12h15

 

Jeunes chercheurs et multi-expositions : le futur de la santé environnementale face aux défis de l'exposome 

 

La SFSE organisera pendant son 11econgrès, le mardi 17 novembre matin, un atelier complémentaire en ligne spécialement dédié à la présentation de travaux par des doctorants et postdoctorants en lien avec le sujet du congrès (Multi-expositions, conditions de vie et santé : de la connaissance à l'action). 

 

L’événement est gratuit sur inscription (jusqu'au 12/11/20)

 

> En savoir plus

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur LinkedIn 

Atelier complémentaire N°2 

18 novembre 2020 - 10h00 à 12h30

 

Cohortes et multi-expositions : échanges de bonnes pratiques 

 

Cet atelier aura pour vocation de faire échanger les acteurs sur les différents aspects de la prise en compte des multi-expositions dans les études de cohortes en population (ex : difficultés mais aussi opportunités). 

 

L’événement est gratuit sur inscription (jusqu'au 12/11/2020)

 

> En savoir plus

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur LinkedIn 

Webinaire de la SFSE

15 octobre 2020 - 13h30 à 17h00

 

Perception des risques en santé-environnement : l'exemple des pesticides

 

Cette demi-journée a pour objectif de présenter quelques points de vue d'acteurs différents sur la perception des risques liés aux pesticides en lien avec la diversité des sources d’information disponibles. Nous essayerons de débattre sur les moyens (communication, information, formation...) à développer ou rationaliser pour améliorer la compréhension éclairée des risques potentiels liés aux pesticides.

 

 

> En savoir plus

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur LinkedIn 

La désinfection, une pratique à risques

18 mai 2020

 

Communiqué de presse
 

Si en période de pandémie, il est indispensable de renforcer les mesures d’hygiène (port du masque, hygiène régulière des mains) et de distanciation physique pour réduire les risques de contamination, la Société Francophone de Santé et Environnement (SFSE) alerte sur les effets néfastes d’un recours massif et inapproprié aux produits désinfectants.

 

> En savoir plus

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur LinkedIn 

Sortie de crise : propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat

4 mai 2020 

 

La SFSE a signé la pétition de soutien aux propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat quant à la sortie de crise. 

 

Les citoyens formant ce groupe, représentatifs d'une diversité de l'ensemble de la société, et indépendants du gouvernement, demandent : 

> En savoir plus

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur LinkedIn 

Enquête EHESP - Formation et Santé-Environnement

Mars-Mai 2020

 

L’École des Hautes Études en Santé Publique (EHESP) conduit une enquête sur les activités professionnelles en Environnements et Santé pour actualiser son offre de formation. Que vous ayez fait une formation professionnelle et/ou académique (IUT, BTS, école d'ingénieurs, université, EHESP/ENSP...), c'est votre activité professionnelle actuelle qui intéresse l'EHESP dans ce questionnaire. L'EHSEP garanti la confidentialité des réponses. Le temps consacré à cette enquête est d’environ 10-15 minutes (estimation). Il n'y a ni bonne ni mauvaise réponse. 

Pour tous renseignements complémentaires, contacter : environnements-sante@ehesp.fr.

Pour accéder au questionnaire 

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur LinkedIn 

Edito Newsletter - Mars 2020 

La France comme tant d’autres pays vit une tempête sanitaire, qui met en évidence la fragilité de nos systèmes. Cette lettre d’information, marquée du sceau « CONFINEMENT » sera, nous l’espérons, la première et la dernière à porter cette marque. 

Au-delà des rubriques habituelles que vous retrouverez dans cette lettre (informations importantes communiquées par nos adhérents, activités de la SFSE, quelques mises à jour sur notre site internet et annonce du dernier numéro de la revue ERS), nous souhaitons partager avec vous quelques réflexions sur ce que le Président Macron a qualifié de « guerre », et analyser la crise du Covid-19 à travers le prisme d’une société savante dédiée aux impacts de l’environnement sur la santé humaine, en 4 points :

1. Les maladies transmissibles ne faisaient (presque) plus peur. Les vaccins et les antibiotiques ont fait croire qu’elles étaient faciles à prévenir et à traiter, à l’exception des maladies tropicales importées en zones tempérées. Les pathologies liées à la pollution de l’environnement étaient devenues les plus préoccupantes : maladies respiratoires et cardio-vasculaires liées aux particules fines, et avec un plus faible niveau de preuve maladies auto-immunes, cancers, perturbations du système endocrinien. Le Covid-19 est arrivé comme un rappel aux fondamentaux. Une étude effectuée sur 335 maladies ayant émergé entre 1940 et 2008 a montré que 60% d’entre-elles étaient des zoonoses[1], dont 72% dues à la faune sauvage. C’est pourquoi le concept « Une seule santé » reconnait les liens entre la santé humaine, la santé animale et l’environnement. La mise en évidence chez les chauves-souris de coronavirus (responsables du SRAS à partir de 2002 puis de Covid-19 en 2019) doit nous amener à reconsidérer nos stratégies de prévention en évitant le risque de contamination par une cohabitation avec certains animaux et surtout leur consommation. Il faut aussi éviter les possibilités de transfert de virus émergents vers l’Homme par le mélange de plusieurs espèces d’animaux sauvages ou domestiques vendus vivants ou non sur les marchés, véritables réservoirs de virus pour les infections émergentes. C’est le sens de l’appel lancé le 26 mars par l’ONG Peta qui demande à l’OMS de faire fermer les marchés d’animaux vivants pour éviter de futures pandémies. Cette mesure serait à penser dans un cadre plus large de diminution de la consommation de viande pour préserver la biodiversité en évitant la déforestation pratiquée pour nourrir le bétail. On, luttera ainsi contre l’émission de GES et donc le dérèglement climatique.

2. Les patients souffrant d'affections pulmonaires et/ou cardiaques chroniques causées ou aggravées par une exposition de longue durée à la pollution atmosphérique sont moins à même de lutter contre les infections pulmonaires[2]. C'est probablement aussi le cas pour le Covid-19. Des niveaux moindres de pollution atmosphérique peuvent aider les plus vulnérables dans la lutte contre cette pandémie.

3. Meilleure hygiène, baisse de la pollution. Le confinement de la population pour ralentir l'épidémie entraîne certaines conséquences positives pour l’environnement et la santé : en Ile-de-France, les appareils de mesure de Bruitparif enregistrent une baisse quotidienne moyenne entre 5 et 7 décibels, soit une diminution de 65 à 80% du bruit. Les raisons sont faciles à trouver : diminution du trafic routier, disparition des activités festives, arrêt des chantiers ou encore forte diminution du trafic aérien. La qualité de l'air, elle, a mis plus de temps à être meilleure : selon Airparif, si les NOx ont vite diminué, les particules fines sont restées quelques jours à un niveau élevé en raison des épandages agricoles alentour, mais aussi et surtout du chauffage au bois, plus important parce que la population est confinée à domicile. Le vent faible au début de la période de confinement (15 mars) ne permettait pas d’évacuer ces particules, et la pollution de l’air a commencé à diminuer ensuite pour devenir et rester « Faible » à partir du 20 mars. Enfin, une baisse de la pollution lumineuse est liée au fait que les enseignes de magasins ainsi que certaines publicités sont éteintes, avec une probable amélioration de la qualité du sommeil des riverains.

4. Les politiques ont besoin des scientifiques. C’est une évidence, mais jamais jusqu’ici le recours à un conseil scientifique n’avait été annoncé aussi clairement. Sa multidisciplinarité est essentielle : des spécialistes des sciences exactes (qui peuvent expliquer par exemple comment la notion d’exponentielle et les modélisations mathématiques aident à prévoir l’évolution de la maladie) collaborent avec les chercheurs des sciences de la vie et de l’environnement, quand les sciences humaines et sociales participent à la communication sur les risques. Ces experts, et d’autres encore, aident à prendre et à imposer des décisions à la population.

Nous conclurons cette réflexion par deux v½ux que nous formulons pour l’après-crise : d’une part qu’un vaccin contre le Covid19 soit trouvé, et qu’il donne lieu à une réhabilitation de l’ensemble des vaccins. D’autre part, comme l’a écrit B. Latour dans sa tribune au journal Le Monde[3], la crise sanitaire actuelle incite à se préparer à la mutation climatique. L’exigence pour l’Etat de protéger les citoyens par des mesures contraignantes est au moins aussi justifiée dans le cas de la crise écologique. Puisse cette période d’isolement et d’immobilité forcés donner à tous du temps pour y réfléchir.
__

[1] Fondation Droit Animal - Covid-19 : origine de la zoonose et modes de contamination

[2] European Public Health Alliance - Coronavirus threat greater for polluted cities

[3] Tribune de Bruno Latour dans Le Monde - "La crise sanitaire incite à se préparer à la mutation climatique"

 

Elisabeth Gnansia, Présidente de la SFSE

 

 

Questionnaire - Refonte du Portail Substances Chimiques

Date limite : 15 avril 2020

 

Depuis 2009, le Portail substances chimiques centralise toutes les données produites par l’Ineris sur les risques et impacts des substances chimiques (données toxicologiques, écotoxicologiques, physico-chimiques, socio-économiques…).

Le portail, qui s’est progressivement enrichi d’informations complémentaires (réglementaires, etc.) et s’est élargi à des données issues d’autres organismes, doit aujourd’hui évoluer.

Pour répondre au questionnaire
 

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur LinkedIn 

Lettre ouverte aux candidats aux municipales

Février 2020

 

Exposition des enfants aux écrans en temps d'accueil collectif périscolaires et de loisir

 

Six sociétés savantes, dont la SFSE, en appellent aux candidats aux municipales pour contrôler l'usage des écrans en acceuil collectif d'enfants. 

Pour accéder au texte 

 

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur LinkedIn 

APPIC Santé - Manuel de Survie en milieu pollué

Novembre 2019

 

Manuel de survie en milieu pollué

 

Les membres de l’APPIC Santé ont travaillé sur l’écriture d’un manuel qui permettrait aux professionnels et aux familles de prévenir les risques liés à la pollution de leur environnement à l’intérieur et à l’extérieur.

Les experts de l’association ont travaillé de concert avec le Centre de Lutte contre le Cancer Léon Bérard, qui a ainsi pu apporter sa vision éclairée des différents facteurs de risques.

Ce manuel contient 14 fiches-conseils écrites et validées par les experts de la Société Francophone de Santé-Environnement pour vous aider concrètement à préserver votre santé.

 

Pour en savoir plus

 

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur LinkedIn 

Déclaration conjointe SFSP SPE et SFSE

22 janvier 2020

 

 
Agir contre l'insalubrité de l'habitat et pour la santé des habitants : contribution pour l'amélioration du dispositif

 

La Société Francophone de Santé-Environnement, la Société Française de Pédiatrie et la Société Française de Santé Publique souhaitent contribuer conjointement aux travaux et réflexions en cours sur d’éventuelles évolutions réglementaires et organisationnelles dans ce champ en rappelant le rôle des acteurs de santé dans la lutte contre l’habitat insalubre et en proposant des recommandations pour guider la réforme des politiques publiques liées à la lutte contre l’habitat insalubre.

> En savoir plus

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur LinkedIn 

Interviews des conférenciers du congrès 2019

 

Les inégalités socio-environnementales de santé - pour une approche interdisciplinaire

 

En marge de leur présentation, certains intervenants ont accepté de passer devant notre caméra pour vous parler de leurs travaux. A travers ces 10 interviews, revivez quelques uns des questionnements soulevés lors du congrès autour des inégalités socio-environnementales de santé...

 

> En savoir plus

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur LinkedIn 

Les actes du Congrès SFSE 2019 sont en ligne 

 

Les inégalités socio-environnementales de santé : pour une approche interdisciplinaire

 

Revivez les temps forts du congrès SFSE 2019 au travers des présentations des intervenants, leurs résumés, leur synthèse ou encore la retranscription de table ronde finale. 

 

> En savoir plus

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur LinkedIn 

Rapport d'activité 2019 de la SFSE

Janvier 2020

 

La Société Française de Santé et Environnement, société savante, a été créée en 2008 pour promouvoir une approche globale des interactions entre la santé et l’environnement, favoriser les échanges entre spécialistes des différentes disciplines nécessaires à la compréhension de ces interactions et développer une communication scientifique rigoureuse vers les publics concernés par ce domaine souvent soumis à controverse. Durant ses dix premières années d’existence, la SFSE a mis en place un grand nombre d’activités qu’elle a poursuivies et développées en 2019, année qui a vu le passage à la francophonie.

C’est donc le rapport d’activité de la Société Francophone de Santé et Environnement que nous présentons dans ce bilan moral.

 

Pour consulter le rapport d'activité, PDF

 

 

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur LinkedIn 

Top 5 des articles d'ERS les plus lus en 2019

 

#1 : Temps passé devant un écran, portable allumé la nuit : impacts sur la qualité du sommeil et l'état de forme des adolescents

#2 : Contrats locaux de santé : quelle place pour la santé-environnement ?

#3 : Description et distribution de la masse corporelle de la population française à partir de l'étude Esteban pour une utilisation en évaluation des risques sanitaires

#4 : Systèmes d'information de surveillance en santé-environnement

#5 : Exposition aux polluants atmosphériques et qualité séminale chez les participants à l'étude LIFE

 

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur LinkedIn 

Renforcer l'expertise scientifique pour la gestion des risques environnementaux et de leurs impacts sanitaires

21 novembre 2019

 

Communiqué de presse du comité de rédaction de la revue ERS
 

L'incendie de l'usine Lubrizol a mis en avant l'importance de pouvoir s'appuyer sur une expertise de haut niveau sur les risques chimiques pour l'Homme et l'environnement afin de répondre aux préoccupations légitimes de la population. La difficulté de communiquer en situation d'incertitude favorise par ailleurs l'apparition de polémiques, et engendre une perte de confiance envers les décideurs, les agences et les scientifiques. Les controverses sur le glyphosate, les perturbateurs endocriniens, les nanoparticules, les microplastiques dans l'environnement et l'alimentation, etc. se suivent à un rythme accéléré et appellent des réponses scientifiques robustes, transparentes et donc crédibles pour combler les insuffisances des connaissances et pour apporter des réponses fiables aux rumeurs ou fausses nouvelles diffusées dans des réseaux sociaux et des médias. (...)

> En savoir plus

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur LinkedIn 

Plateforme collaborative pour les collectivités

13 décembre 2019 

 

Territoire engagé pour mon environnement, ma santé

 

Dans le cadre du plan Mon environnement, ma santé, le Ministère de la Transition écologique et solidaire et le Ministère des Solidarités et de la Santé ont chargé le CEREMA d'éditer une plateforme collaborative pour soutenir les démarches en faveur de la santé-environnement.

Les collectivités peuvent partager et valoriser leurs projets/actions ou bien lancer un appel à partenaires sur ce site dédié.

L'objectif est double :

  • faire connaître et valoriser les projets innovants menés par les collectivités en faveur de la santé environnement ;
  • favoriser le partage de bonnes pratiques entre collectivités.

Pour accéder à la plateforme 

 

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur LinkedIn 

image

 

Volume 18, Issue 4, Juillet/Août 2019

 

Numéro Spécial sur le congrès SFSE 2018 "Environnements intérieurs : vers une

approche intégrée des risques et bénéfices pour la santé" 

Le sommaire est disponible en français et en anglais.

Pour y avoir accès

 

 

Séminaire EIS 

26 septembre 2019 - Paris 

 

L'évaluation d'impact sur la santé

 

L’évaluation d’impact sur la santé (EIS) est une pratique en plein essor aujourd’hui en France. Elle se développe au niveau local et tout particulièrement, dans le domaine des politiques d’aménagement urbain.

 

Les présentations sont en ligne ! 

 

> En savoir plus

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur LinkedIn 

Masters "Santé et Environnement" en France

Mis à jour en Mars 2020 

 

Vous trouverez dans cet article les onze Masters traitant de "Santé et Environnement" portés à notre connaissance en 2019.

Il s'agit de formations dispensées en métropole française. 

N'hésitez pas à nous contacter pour compléter ou modifier cette liste au cours du temps. 

Les formations du même type dans les DOM-COM et dans les pays francophones peuvent aussi nous être signalées pour la création d'articles complémentaires. 

> En savoir plus

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur LinkedIn 

Participation aux groupes de préfiguration du Plan national "Mon environnement, Ma Santé" 

Mars – Décembre 2019 

 

La SFSE participe aux six groupes de travail mis en place pour formuler des propositions de structuration du PNSE4. 

Les autres objectifs de ces groupes sont de proposer des améliorations dans le mode de gouvernance du plan et dans la définition des rôles des différentes instances et le cas échéant de proposer de nouvelles modalités d’articulation avec le niveau régional (et outre-mer). 

 

Ci-contre un schéma de présentation de ces groupes. 

 

> En savoir plus

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur LinkedIn 

Fonds documentaire - Congrès 2019 

 

Inégalités socio-environnementales de santé

 

La SFSE propose pour la première fois dans le cadre de ses congrès annuel la mise à disposition d'un fond documentaire reprenant les principales informations récentes disponibles en lien avec le sujet. 

À ce jour, 11 références ont été ajoutées ; n'hésitez pas à nous en transmettre de nouvelles pour compléter notre dossier ! 

 

> En savoir plus

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur LinkedIn 

Édito de la SFSE

Mai 2019

 

Rapport du Haut Conseil de Santé Publique sur la pertinence et la cohérence du Plan National de Santé Publique (mars 2019) - Le point sur le domaine santé environnement

 

 

Le Plan National de Santé Publique (PNSP) est un outil essentiel de la politique française de santé. Il est conçu comme la déclinaison de la Stratégie Nationale de Santé (SNS) qui a mis en avant des objectifs clairs de prévention, en particulier dans le domaine de la santé environnementale. Il doit être un outil d’intégration des plans, stratégies ou feuilles de route élaborés pour aborder des problèmes spécifiques et être un outil permettant de mobiliser différentes politiques autour d’un même objectif d’amélioration de la santé de la population.

> En savoir plus

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur LinkedIn 

Incendie de Notre-Dame : soyons attentifs au traitement des déchets toxiques

24 avril 2019

 

Communiqué de presse
 

L’incendie de Notre-Dame de Paris a certainement généré des fumées toxiques de plomb mais leur dangerosité semble avoir été endiguée(...). En outre, AirParif, l’association agréée de surveillance de la qualité de l’air en Ile-de-France, n’a pas constaté une augmentation des particules fines dans l'air de Paris.
La Société Francophone de Santé et Environnement (SFSE) tient néanmoins à attirer l’attention des pouvoirs publics sur la dangerosité des déchets toxiques issus de la combustion de la flèche et du toit constitués de 250 tonnes de plomb. Nous appelons à la plus grande vigilance avant, pendant et après le chantier de rénovation de Notre-Dame de Paris. Le plomb étant principalement un toxique cumulatif, sa dangerosité est liée à une exposition répétée et non-protégée (inhalation de fumées, ingestion de poussières).

 

Pour télécharger l'intégralité du communiqué de presse de la SFSE

Voir par ailleurs l'article sur The Conversation de Philippe Glorennec, professeur à l'EHESP

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur LinkedIn 

Francophonie - établissement d'un réseau

Février - Juin 2019

 

La première mission de la SFSE en tant que société francophone sera de recenser avant le mois de mai 2019 un maximum d'acteurs de la sphère "Santé-Environnement" dans les pays francophones. Ces derniers seront ensuite consultés par la SFSE pour envisager de façon collégiale une organisation optimale de la nouvelle SFSE. 

Le travail est en cours au niveau français mais nous aurons besoin de l'aide de tous pour réussir cette large tâche à l'international. Nous comptons sur vous ! 

N'hésitez donc pas à transmettre vos contacts francophones à l'adresse sfse@sfse.org

 

image

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur LinkedIn 

Interviews des conférenciers du congrès 2018

5 et 6 décembre 2018 - Montpellier

 

Environnements intérieurs, 

vers une approche intégrée des risques et bénéfices pour la santé

 

Interviews Questions-Réponses

Les interviews réalisées en marge du congrès 2018 de la SFSE sont désormais disponibles !
Grâce à huit professionnels de la thématique ayant participé à cette édition, revivez quelques uns des questionnements soulevés dans les salles du congrès autour des environnement intérieurs...

 

Avec Charline Dematteo, Patricia Saraux, Vincent Perret, Virginie Loizeau, Jean-Pierre Le Bourhis, François Durand, Séverine Kirchner et Valérie Bex.

> En savoir plus

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur LinkedIn 

Congrès SFSE 2018 - Les présentations sont en ligne ! 

 

Environnements intérieurs,

vers une approche intégrée des risques et bénéfices pour la santé

 

Revivez les temps forts du congrès SFSE 2018 au travers des présentations des intervenants et de leurs résumés.

 

 

> En savoir plus

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur LinkedIn 

Hommage à José Cambou

 

image

 

Nous avons appris avec beaucoup de tristesse le décès de José Cambou survenu le 13 janvier dernier. Militante depuis plus de 35 ans à la fédération France Nature Environnement dont elle était administratrice, elle avait créé et était pilote du Réseau Santé Environnement au sein de FNE. Elle a joué un rôle très important dans la prise de conscience par les pouvoirs publics et la société civile de l’importance des relations de l’homme avec son environnement et des impacts de la dégradation des milieux sur la santé.

 

Militante infatigable à la forte parole, elle était à l’écoute des points de vue d’experts qu’elle considérait comme essentiels pour se faire une opinion objective de ces impacts. Elle savait établir les ponts entre le monde des « sachants » et celui des militants grâce à sa bonne humeur, son humour et sa capacité d’écoute des uns et des autres. Elle était devenue au fil des années une « experte profane », ce qui lui permettait de prendre des positions fortes et argumentées au Grenelle de l’environnement, au CA de l’ANSES ou dans la gestation et le suivi des plans nationaux santé et environnement (PNSE). Elle a adhéré à la SFSE à sa création et a largement contribué à l’établissement d’une convention entre FNE et la SFSE pour développer ces ponts entre les chercheurs, les experts et les militants. Au cours de sa vie militante, elle a illustré parfaitement l’importance d’associer l’intégrité, l’esprit critique et le respect de chacun dans la prise en compte de la complexité des relations entre l’homme, sa santé et son environnement. 

 

La SFSE      

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur LinkedIn 

Commentaires sur le projet de SNPE2

18 octobre 2018 

 

Le projet de deuxième Stratégie Nationale Perturbateurs Endocriniens (SNPE2) a été soumis à consultation ouverte, avec deux documents, le projet de stratégie lui-même et un projet de mesures phares.

Le présent commentaire ne porte pas sur l’état des lieux scientifique, règlementaire et sociétal exprimé dans le texte mais se concentre sur les actions de la stratégie. 

Pour accéder au document "Commentaires de la SFSE

Pour accéder au projet de SNPE2 et le projet de mesures phares du SNPE2 

Pour accéder aux remarques du HCSP concernant ce projet 

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur LinkedIn 

Réaction au plan Ma Santé 2022

19 septembre 2018

 

Communiqué de presse

 

Nous, présidentes et présidents d’associations : Fabrique Territoires Santé, Fédération Nationale d’Education à la Santé, Institut Renaudot, Élus, Santé Publique et Territoires, Réseau Français des Villes-Santé de l’OMS, Société Française de Santé Environnement, Société Française de Santé Publique réunis à Nancy pour les Rencontres Territoriales de la Santé, nous nous sommes réjouis des avancées [...] Néanmoins nous regrettons que ce plan ne soit qu’un plan de réorganisation des professionnels du soin et non un plan “santé” comme annoncé.

 

image

> En savoir plus

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur LinkedIn 

Chaine YOUTUBE de la SFSE

Juin 2017

 

Les temps changent, l’accès à l’information n’est plus exclusivement textuelle : on s’informe – et on se forme aussi parfois - de plus en plus grâce à des canaux video, YouTube par exemple pour ne citer que la plateforme la plus connue.

 

Ce sont les plus jeunes, qui sont notre avenir, les plus grands utilisateurs, ce qui ne veut pas dire que les plus âgés ne s’y mettent pas !

 

Aussi la Société Française de Santé Environnement ouvre-t-elle sa propre chaine YouTube, afin de porter ses messages au plus grand nombre.

 

image

 

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur LinkedIn 

Comment bien mettre un masque ?

 
 

Congrès 2020

 

 

Environnement, Risques & Santé (ERS)

 

La revue

 

"officielle"

 

de la SFSE

 

 

 

   image 

 

 

Nous rejoindre / Nous soutenir

 

image

 

/